INTERVIEW VIDEO

Et si on se rencontrait ?

Idan nous explique ce qu'est un rendez-vous collectionneur

Rencontre avec l’artiste photographe Idan Wizen, qui nous reçoit dans son atelier parisien. Créateur de différentes séries artistiques, ce dernier a mis en place des “rendez-vous collectionneur” afin d’aider ses acquéreurs dans leur choix. Intriguée par ce type de rendez-vous qui m’est inconnue, je suis allée à sa rencontre pour en savoir plus.

EN SAVOIR PLUS

Vous préférez lire que regarder une vidéo ?

Qui êtes-vous ? Et que faites-vous ?

Je m’appelle Idan Wizen, je suis photographe plasticien, c’est-à-dire que je réalise principalement des œuvres d’art et je les propose en galerie, en exposition, et puis maintenant, beaucoup sur Internet.

 

Du coup, si on souhaite acheter vos œuvres d’art parce qu’on a eu un coup de cœur, comment est-ce que ça se passe ?

Alors, il y a deux solutions. Il a la solution de venir en galerie, en exposition, la solution de commander directement sur Internet, comme sur n’importe quelle boutique en ligne. Mais acheter une œuvre d’art, ce n’est pas comme acheter une paire de chaussures ou un T-shirt, c’est un peu plus impliquant, un peu plus complexe et donc, avec toute l’équipe du studio, a décidé de mettre en place des rendez-vous collectionneurs. Ce sont des rendez-vous, soit à mon atelier en présentiel, soit tout simplement par visio ou je vais rencontrer la personne qui est intéressée, échanger, parler, discuter pour essayer de montrer différentes choses que je peux faire.

C’est vrai, que le rendez-vous collectionneurs, c’est quelque chose que l’on entend peu, et on a peu d’occasions de prendre ce type de rendez-vous. Comment est-ce que ça se déroule et que proposez-vous exactement ?

L’idée avant-tout, c’est que ce soit un moment sympa. On va échanger, on va parler d’art, un peu de mon art en particulier. Et puis en fonction de l’intérêt de la personne, sur les collections, sur les formats, sur ce qu’il souhaiterait, on va regarder. On va regarder différents tirages, on va chercher des exclusivités, on va aller regarder des petits formats, des grands formats, je vais pouvoir montrer différentes choses. On va regarder comment on peut faire des compositions. C’est un assemblage de plusieurs œuvres d’art qui vont pouvoir se parler entre elles et donner un sens plus fort. On va pouvoir regarder également tout ce qui est finitions. Un tirage photo, c’est du papier, on peut contrecoller, on peut l’encadrer. On va avoir pas mal de cadres qu’on va aller chiner, des cadres anciens ici au studio. L’idée est de mettre tout ça en place, que ce soit un moment d’échange convivial et intéressant, aussi bien intellectuellement qu’artistiquement.

 

D’accord, et je vois que vous les faites en présentiel, mais c’est vrai que si l’on n’habite pas à Paris, est-ce que vous proposez une autre solution ?

Alors oui, avec le covid, on s’est mis forcément, à la visio, un peu comme tout le monde, et c’est forcément moins bien. On voit moins les œuvres, on les comprend moins bien, mais c’est une très bonne alternative. Si vous avez l’occasion, si vous êtes à Paris, venez plutôt voir en studio. On est situé dans le 13ᵉ arrondissement. Si vous êtes loin, on peut prendre des rendez-vous avec des gens qui sont à New York, à Los Angeles ou à l’autre bout du monde, ça marche très bien en visio. Je vais partager mon écran, on va pouvoir regarder sur des compositions, je montre différentes choses. Ça reste un moment sympa, agréable. Et puis l’avantage de la visio, c’est quand ont reçoit les œuvres qu’on a commandés. On les voit en vrai, et c’est toujours beaucoup mieux que sur un écran.

 

Le terme collectionneur peut parfois paraître un peu fort, même si je ne me considère pas comme quelqu’un qui collectionne de l’art, Est-ce que ce rendez-vous est accessible ?

Oui ! Pas besoin d’être un multimilliardaire pour venir me voir. On va être accessible aux primo-accédants, y compris aux gens qui ne connaissent rien, qui n’ont jamais acheté d’œuvres, qui souhaitent juste découvrir. L’idée ça va être que je les accompagne, que je leur montre, que je leur explique en détail, avec justement des budgets qui sont très raisonnables. Donc il n’y a pas besoin d’être collectionneur d’art, pour pouvoir acheter une œuvre et pouvoir venir au rendez-vous collectionneur.

 

Le fait de prendre rendez-vous, de réserver un créneau, est-ce que cela a-t-il un coût ?

Non, c’est totalement gratuit. L’idée, c’est de venir, se renseigner, que je vous montre, etc… Et il n’y a même pas d’obligation d’achat, c’est à dire que si au final, à la fin du rendez-vous, il n’y a rien qui vous tente, vous n’êtes pas encore décidé. Ça me va très bien. La seule chose que je demande, c’est d’avoir un minimum d’intérêt pour acquérir une œuvre, mais il n’y a pas d’obligation formelle.

 

Si vous souhaitez prendre un rendez-vous collectionneur, il vous suffit de vous rendre sur le site Idan.fr. Vous pourrez choisir un rendez-vous en ligne, en visio ou en présentiel.